La traversée du Golfe de Gascogne

IMG_9053

 

James fait des bulles.

IMG_9079

Albane se repose.

IMG_9057

Hugo et Daisy lisent.

IMG_9068IMG_9069

 

La belle houle.

Hugo descend le drapeau de courtoisie Hugo enlève les drapeaux de courtoisie.IMG_1481

Houle1

Houle

Ça y est, nous sommes bien arrivés à la Coruña. Le bateau et l’équipage se portent bien.

Nous sommes partis dimanche matin à 9.30 de Port-la-Forêt et nous sommes arrivés le mardi après-midi à 18h.
Nous avons eu des moments de plénitudes avec belle houle, vent dans le dos, du soleil, des dauphins qui jouent avec l’étrave du bateau, des enfants heureux!
Nous avons aussi eu un moment de stress durant la première nuit, nuit plus noire que noire subissant les effets d’une lune cachée par une épaisseur de nuages noirâtres, le tout accompagné d’une mer qui se lève, d’une houle hachée de côté qui roule le bateau d’un flanc sur l’autre, le sondeur qui commence à afficher n’importe quoi : un coup 15 m, un coup 12m, puis 6m puis 14m, alors que nous passions sur la fosse abyssale du Golfe de Gascogne avec des fonds vertigineux dégringolants de 100m à 4000m.
Nous nous mettons sur le pont, bien harnachés au bateau et nous regardons bien autour de la coque. Nous remarquons dans l’eau, comme des torpilles qui fusent sous le bateau. Ça brille dans tous les sens (grâce au plancton, car pour ceux qui ne le savent pas, le plancton est phosphorescent dans la nuit lorsqu’il est perturbé). Nous nous apercevons que ces torpilles sont finalement des dauphins qui nous suivent, qui passent sous l’étrave du bateau pour ressortir de l’autre côté. Ils sont bien joueurs ces petits dauphins! Cela nous donne un spectacle d’une luminosité impressionnante dans cette nuit bien sombre et notre sondeur s’efforce d’afficher leurs multiples passages. Cela nous distrait le temps d’un instant car nous sommes occupés à les regarder et on se sent moins seuls. Nous vérifions notre progrès sur la carte régulièrement et attendons avec impatience de sortir du plateau continental pour trouver la belle longue houle de l’Atlantique.
Conclusion:
Avec un temps mitigé, allant de 10 nœuds à 26 nœuds, allant de mer belle à mer agitée, allant de milles avec le moteur à des milles arisés, nous sommes bien arrivés à la Coruña et sommes bien contents d’avoir traversés le fameux Golfe de Gascogne en gérant parfaitement le bateau, les enfants et nous.
Certains se demandent comment on s’organise pour les nuits.
A partir de 21h, on fait des quarts de trois heures. Donc de 21h à minuit Julian ou Albane s’occupe du bateau et l’autre va dormir. De minuit à trois heures, ça change, ensuite de 3 à 6 puis de 6 à 9.
Ça marche très bien. Les enfants sont assez libres de faire ce qu’ils veulent et restent tard dans le cockpit si la météo est bonne. Ils s’intéressent de plus en plus à la vie à bord et prennent le pli remarquablement bien. Que demander de mieux?!

 

Advertisements
This entry was posted in 2014-2015 a family adventure, Biscay, Destinations. Bookmark the permalink.

5 Responses to La traversée du Golfe de Gascogne

  1. Vales says:

    Je viens de découvrir ton commentaire et les photos. C´est époustouflant ! Nous vous embrassons très très fort et surtout ma Daisy !
    Ta marraine qui t’aime 💗💗💗

  2. pervinozkan says:

    Superbes photos! Bravo pour votre courage et j’attends de lire vos prochaines aventures avec impatience! Gros bisous a tous xxx

  3. Yzerman Dyjp says:

    De belles photos qui permettent de nous évader en partageant votre quotidien !
    Super commentaire
    Ça y est la route est prise et vive le vent léger dans les voiles !
    J adore les lunettes d Albane
    J en avais framboise et brun pour le golf
    Ça doit être la même marque
    Ils sont spécialistes des sports
    Je vais les ressortir
    Car on était dimanche au golf country club de Nice qui nous a super accueillis !
    Et on va reprendre nos habitudes golfiques 😃👏👏👏👏👏👏
    Les enfants sont super et c est une expérience et aventure qu ils n oublieront jamais .
    Il fallait avoir le cran de réaliser ce rêve extrême!
    Moi je savais que tu irais au bout de tes rêves ma petite Albane
    Je n en ai JAMAIS douté
    Et c est extra ordinaire , au delà de l ordinaire !
    Bravo bravissimo
    😍😘😘😘😘😘

    • Yzerman Dyjp says:

      Waouh Albane
      Tes lunettes rouges …. Je cherche dans tous les sens les miennes …
      Horreur si je les ai perdues …
      C est Rudy Project pour les sports
      J espère que vous avez un peu de notre vent (60km/h)
      Avec un beau ☀️
      J attends vos sensations lors de la traversée atlantique
      Ce sera vraiment le point de départ d une traversée qui restera je pense ancrée dans vos cœurs comme une inoubliable Première
      Quelle émotion
      Je vous envie ….mais je partage !
      Bizzzzzzzzzzzzz

  4. Brigitte says:

    Bravo! Bises

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s